Premier jour et WindRiver1

La grande aventure commence donc en ce saint mercredi d’Avril.

          Nous nous réveillons, mon colocataire et moi, à 7h du matin car nous avions rendez-vous avec notre tutrice à 8h. Le planning de cette journée est un peu spécial c’est une première journée « light ». On doit passer la matinée à l’université avec elle puis un temps indéterminé en entreprise. Indéterminé parce que sois ils nous diront « Voilà notre entreprise c’est ça maintenant allez vous amuser en centre-ville et à demain pour le vrai travail », soit ils nous feront une visite plus approfondie du fonctionnement de chaque service et on commencera à travailler un peu.
Continuer à lire … « Premier jour et WindRiver1 »

Publicités

L’arrivée(3)

          Nous arrivons donc aux alentours de 17h dans une gare un mi-vieillotte, mi-rénovée avec des parties encore en travaux. Nous descendons du train en sautant à moité au-dessus de ce qui s’apparente être une réplique du grand canyon entre le train et le quai. De ce que j’ai vu jusqu’ici, il ne fais pas bon d’être handicapé en Roumanie.. que ce soit au niveau des trottoirs, de la chaussée ou des infrastructures publiques en général !
Mme Pecheanu nous accueille avec un grand sourire et nous questionne sur notre trajet, tout en nous expliquant le programme de l’après-midi. Continuer à lire … « L’arrivée(3) »

L’arrivée (2)

Le lendemain, réveil facile (photo de l’hotel en haut), petite douche et direction gare.

          La gare était assez belle vu de l’extérieur et l’intérieur était plutôt spécial. Une grande partie qui ressemblait un peu à une large et spacieuse galerie marchande sur une cinquantaine de mètres couverte d’un toit très haut. Puis au bout une espèce de hall contenant d’autre petit magasins « à la roumaine » (photo à venir) avec au centre un tableau des départ et arrivée non-digital puis derrière les lignes de trains comme dans une gare classique, juste en un peu plus détériorées. C’est d’ailleurs ce qui vous rappelle que vous êtes dans un pays émergeant, la galerie marchande comportait 3 types d’emplacement :
Continuer à lire … « L’arrivée (2) »

L’arrivée (1)

 

Le trajet jusqu’à Galati s’est déroulé ainsi :

  • Début d’après-midi : Maison –> Aéroport Bâle-Mulhouse en voiture 1H
  • Après-midi                 : Aéroport Bâle –> Aéroport Bucarest, 2H
  • Fin d’après-midi      : Aéroport Bucarest –> Gare centrale en bus , 20 minutes
  • Début de soirée         : Gare à Hôtel –>  pieds, 5 minutes.
  • Lendemain midi        : Gare de Bucarest –> Gare de Galati, 4H
  • Après-midi                 : Gare de Galati –> Notre appartement dans Galati, Micro 13, strada Cluj. Avec Mrs Pecheanu en Taxi.

Rien qu’avec ça, j’ai énormément à dire.
Continuer à lire … « L’arrivée (1) »

Introduction

          Dans le cadre de mon stage à l’étranger je dois rédiger un rapport de stage complet, de qualité professionnel sur ma mission, mon stage, ses objectifs ainsi que l’environnement dans lequel je l’effectue.

          Mon souci est que, puisque je fais ce stage à l’étranger, l’environnement dans lequel je l’effectue est presque aussi important et riche en contenu que mon stage en lui-même. À vrai dire, 70% de mes activités censées être hors-stage, concernent mon stage. Vous comprendrez ce que je veux dire dans la suite des articles.

          En plus de ce rapport professionnel je dois rendre un mini-rapport bimensuel, plus informel et avec moins de précisions sur son contenu. J’estime donc qu’il concerne à peu près toute ma vie depuis mon départ jusqu’à mon retour. J’ai donc décidé de rédiger, au fur et à mesure de mon expérience (en commençant 3 semaines après mon départ forcément), ce journal de bord qui me servira de rapport pour ma tutrice. Et peut-être en reprendre des partie (et les reformuler évidement) dans mon rapport officiel, ou même le mettre en annexe s’il ne dépasse pas 5 pages, ce dont je doute fortement.

          La rédaction de ce rapport sera donc plus personnelle et spontanée, et non dépourvue de fautes d’orthographes vous êtes prévenu.